Enfants et écrans: psychologie et cognition

L’Académie des sciences vient de publier un rapport sur la relation des enfants aux écrans, un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. L’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans. Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans. Elle souligne notamment, que s’il peut y avoir des effets de dépendance, on ne saurait parler d’addiction aux écrans. L’addiction est réservée aux drogues, au tabac, à l’alcool et aux jeux d’argents. Et les écrans, définitivement, ne relèvent pas du même type d’activité.

Lire

Lire aussi: L’enfant et les écrans

About Giorgio Bertini

Research Professor. Founder Director at Learning Change Project - Research on society, culture, art, neuroscience, cognition, critical thinking, intelligence, creativity, autopoiesis, self-organization, rhizomes, complexity, systems, networks, leadership, sustainability, thinkers, futures ++
This entry was posted in Children, ICT technologies and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s